Paris : 01.48.87.90.54 - Rennes : 02.99.86.92.29

Cadres: Combien de temps le processus de recrutement va durer ?

Comment les entreprises recrutent-elles des cadres en France ? Quels moyens privilégient-elles et quelles sont les étapes du processus de recrutement ? Ce sont les questions auxquelles répond l’Apec avec la version 2017 de son enquête sur les pratiques de recrutement des cadres.

9 semaines d’attente

C’est le délai moyen d’un processus de recrutement pour un poste cadre en CDI. Patience donc, si vous souhaitez décrocher le Saint Graal. L’attente se réduit à 7 semaines pour un CDD puisqu’ils sont souvent plus urgents à pourvoir.  Pour un CDI, les recruteurs préfèrent prendre leur temps, rencontrer plusieurs fois les candidats et les tester afin d’éviter les erreurs de casting qui coûtent très cher à l’entreprise.

Plus vous êtes expérimenté, plus les délais s’allongent. Une tendance à mettre en lien avec l’importance du poste que vous convoitez. Selon l’Apec, dans près d’un cas sur deux, les délais de recrutement des cadres dirigeants sont supérieurs à la moyenne. Les raisons ? Se faire démarcher demande plus de temps, les circuits de validation également.

Connaître ou se faire connaître du recruteur

Prise de contact par mail ou par message sur les réseaux sociaux professionnels comme Viadeo, dans un club professionnel, une association ou un dîner sont autant de moments et de lieux où il ne faut pas hésiter à faire part de sa recherche d’emploi. Des solutions qui peuvent vous faire sauter des étapes et raccourcir le délai de recrutement. Connaître le recruteur ou être recommandé augmente les chances d’être recruté en moins de 4 semaines dans 40 % des cas.

>>Lire aussi : Comment parler de sa recherche d’emploi en société ?

47 CV par offre en moyenne

C’est le nombre moyen de candidats qui postulent à une offre en CDI. En effet, trois quarts des offres d’emploi reçoivent moins de 50 candidatures. La concurrence existe, mais n’est finalement pas si énorme. Tout dépend des secteurs.

C’est dans les postes en communication, en marketing et en RH où la concurrence est la plus rude. Environ 83 candidatures pour un poste de cadre dans la communication, dont un quart des offres ont reçues plus de 100 CV en 2015.

C’est au contraire dans l’informatique, la santé, le social ou la culture que les candidats se bousculent le moins au portillon. Dans l’informatique, un tiers des postes a attiré moins de 10 candidatures en 2015. Elles pleuvent encore moins en informatique de gestion et pour des postes en systèmes réseaux ou systèmes de données. Vous avez donc pleinement votre carte à jouer dans ces secteurs.

Mobilité interne ?

Les candidats internes ne sont pas une menace si importante quand vous postulez : moins d’une offre sur dix est pourvue par une personne déjà en poste dans l’entreprise. La tendance est encore plus faible sur les fonctions RH, communication et en gestion, finance et administration où le recrutement en interne a représenté seulement 6 % des postes pourvus.

 

*D’après deux études de l’Apec publié en janvier 2017. La première, intitulée De l’offre au recrutement, a recueilli les témoignages de plus de 1 600 entreprises clientes de l’Apec. La seconde, Délais de recrutement, enjeux et bonnes pratiques, est une étude qualitative menée en décembre 2016 qui synthétise les retours de 30 entretiens semi-directifs de responsables d’entreprises, d’experts RH et de cadres, tous secteurs confondus. Elle a été publiée en décembre 2016.

 

(source Cadremploi )

L ' AUTEUR
iDeasRH Service Recrutement
iDeasRH Service Recrutement

Cabinet de Sourcing et Présélection de CV

Les commentaires ne sont pas autorisés

Lire les articles précédents :
Le candidat passif : un mythe qui vous fait passer à côté de talents potentiels

Le monde des RH a toujours distingué le candidat actif, qui recherche un emploi et est donc sensible au message...

Fermer